Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Autres documents déposé par l’ADEREQ

Mémoire déposé par l’Association des doyens, doyennes et directeurs, directrices pour l’étude et la recherche en éducation au Québec (ADEREQ) dans le cadre de la consultation publique sur le projet de création d’un institut national d’excellence en éducation

Préambule
L’ADEREQ dépose un mémoire dans le cadre de la consultation publique sur le projet de création d’un institut national d’excellence en éducation (INEÉ). D’entrée de jeu, il est important de mentionner que l’ADEREQ, compte tenu du temps accordé pour produire un mémoire, veut porter à l’attention du ministre des préoccupations au regard des orientations et des enjeux présentés dans le document de consultation. Nous proposerons également des éléments de réponse aux questions relatives à la création de l’INEÉ. Aussi, il nous apparaît essentiel de souligner qu’individuellement, les membres de l’ADEREQ pourraient avoir des propos nuancés sur certains éléments que nous évoquerons. D’ailleurs, certaines facultés d’éducation ou départements d’éducation déposeront aussi un mémoire dans le cadre de cette consultation.

Remarques sur le processus et le document de consultation

Il est à noter que le rôle des universités est totalement absent du document de consultation. Or, les universités produisent beaucoup de résultats de recherche et elles ont des structures pour la formation continue du personnel enseignant. De plus, les professeures et professeurs en sciences de l’éducation sont des acteurs incontournables lorsqu’il est question de recherche en éducation.

Les notions de résultats probants et de pratiques avérées ou fondées sur les résultats probants et l’importance accordée en termes de valeur scientifique présentés au tableau 9 du document de consultation suscitent plusieurs questionnements. La gradation des niveaux de preuve scientifique dont il est question fait abstraction de la nature même de la problématique, de la question de recherche et des limites méthodologiques inhérentes à toutes recherches. Tous les types de recherche comportent des critères de validité et de scientificité. Par le fait même, elles peuvent donc servir à éclairer les pratiques. Nous considérons que si l’INEÉ veut atteindre son premier objectif soit « dresser la synthèse la plus objective possible de l’état des connaissances scientifiques disponibles, au Québec et ailleurs, sur toutes questions concernant la réussite éducative », il doit tenir en compte des recherches variées, des épistémologies diverses qui respectent, à leur façon, les critères de validité et scientificité. Tel que formulé dans le document de consultation il ne semble y avoir qu’un modèle de recherche préconisé.